Groupe IAG : le bénéfice net gagne 44,2%

Бизнес авиация в Африке

Le groupe IAG rassemblant les compagnies aériennes British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling et Level a vu son chiffre d’affaires progresser en 2018 de 6,7% à 24,4 milliards d’euros, son bénéfice opérationnel avant éléments exceptionnels gagner 9,5% à 3,32 milliards d’euros, et son bénéfice net après taxes et éléments exceptionnels grimper de 44,2% à 2,897 milliards d’euros.

Tous les voyants du International Airlines Group (IAG) sont au vert pour l’année écoulée au 31 décembre 2018, malgré les « trois défis majeurs » relevés par le CEO Willie Walsh : l’augmentation du prix du carburant de 30%, une « perturbation considérable du contrôle du trafic aérien » et un effet de change négatif de 129 millions d’euros. Les résultats financiers consolidés de l’année 2018 font état d’un revenu de l’activité passage gagnant 6,2% à 21,549 milliards d’euros, d’une recette unitaire à 6,63 centimes d’euros (+0,1%), et d’un coût par siège hors carburant reculant de 2,2%. Le revenu opérationnel après éléments exceptionnels a gagné 38,2% à 3,678 milliards d’euros.

Le bénéfice opérationnel de British Airways s’élève à 1,952 milliard de livres sterling hors éléments exceptionnels, en hausse de 203 millions de livres sterling par rapport à l’année précédente, avec une augmentation de capacité de 2,5%. Les revenus de l’activité passage ont augmenté de 5,2% en raison de coefficients d’occupation (82,5%, +0,7 point) et de rendements plus élevés. Les rendements se sont améliorés avec la forte performance du secteur des entreprises. Les coûts unitaires hors carburant de British Airways se sont améliorés au cours de l’année; des économies ont été réalisées dans plusieurs domaines, y compris au QG, dans l’ingénierie via la sous-traitance et dans la rationalisation des propriétés. Au total, la marge d’exploitation ajustée s’est améliorée de 0,8 point à 15,6%.

Читайте также  Des pilotes Air France volontaires pour la Chine ?

Le résultat opérationnel d’Aer Lingus s’élève à 305 millions d’euros, une performance record et une amélioration de 37 millions d’euros par rapport à l’année précédente. La capacité s’est accrue de 10,0% grâce à de nouvelles routes notamment vers Philadelphie et Seattle. Malgré l’augmentation importante de la capacité, la marge opérationnelle ajustée d’Aer Lingus a progressé de 0,6 point pour atteindre 16,8%. Les produits en unités passagers ont diminué à taux de rendement dus en raison de la baisse des rendements, tandis que les coûts unitaires hors carburant se sont améliorés. Aer Lingus a permis de réaliser d’importantes économies de coûts grâce à une croissance efficace associée à une productivité accrue et à des initiatives de coûts, y compris dans des domaines tels que les approvisionnements et la manutention

Авиагрузоперевозки в Африке

Le bénéfice d’exploitation de Vueling s’est établi à 200 millions d’euros, en augmentation de 12 millions d’euros, « malgré les bouleversements opérationnels causés par la réglementation ATC et les grèves ». Sa marge d’exploitation ajustée de 11,8% était en baisse de 1,0 point par rapport à l’an dernier. Vueling a développé sa stratégie de réseau tout au long de 2018 et a renforcé sa position sur des marchés clés. La demande sur ces marchés est restée forte, tandis que les revenus unitaires passagers, les coefficients d’occupation et les rendements se sont améliorés par rapport à l’année dernière. Les coûts unitaires hors carburant de Vueling ont considérablement augmenté, principalement en raison de la perturbation du contrôle aérien. Le programme NEXT de Vueling a continué de cibler des objectifs opérationnels, des améliorations et des initiatives de réduction des coûts pour faire face au contexte difficile du contrôle aérien, mais la marge d’exploitation en a souffert.

Читайте также  Le Dreamliner d’Air Tanzania entre en service

Le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels d’Iberia s’est élevé à 437 millions d’euros, en hausse de 61 millions d’euros par rapport à l’année précédente, pour atteindre une marge opérationnelle ajustée de 10,0%. La capacité pour l’année a augmenté de 9,6%, la baisse des revenus des unités de transport passagers due à la baisse des rendements étant partiellement compensée par l’augmentation du coefficient d’occupation. Du côté des dépenses, les coûts unitaires hors carburant ont été réduits. Les coûts par salariés et la productivité des employés ont été améliorés grâce à des initiatives d’efficacité dans le cadre du Plan Futuro II. En 2018, les autres revenus d’Iberia ont également augmenté de 9,6%, principalement en raison de ses activités de MRO.

Le CEO d’IAG Willie Walsh souligne dans le communiqué : « encore une fois, nous avons amélioré notre bénéfice d’exploitation cette année, et notre bénéfice par action ajusté a augmenté de 15,1%. C’était une très bonne performance malgré trois défis importants : le prix du carburant en hausse de 30%, une perturbation considérable du contrôle de la circulation aérienne, et un impact défavorable de 129 millions € sur les opérations de change. À taux de change constants, les recettes unitaires passagers ont augmenté de 2,4%, tandis que les coûts unitaires hors carburant ont diminué de 0,8%, grâce à une augmentation de la capacité de 6,1% ».

En 2018, « nous avons finalisé notre deuxième rachat d’actions d’une valeur de 500 millions d’euros. Nous reversons également plus de 1,3 milliard d’euros à nos actionnaires via des dividendes ordinaires de 615 millions d’euros et un dividende spécial d’environ 700 millions d’euros. Cela représente une augmentation d’environ 260 millions d’euros par rapport à l’année précédente », a souligné le dirigeant. Pour 2019, aux prix des carburants et aux taux de change actuels, IAG s’attend à ce que son résultat opérationnel avant éléments exceptionnels et impact de la norme IFRS16 « soit en ligne » avec celui de 3230 millions d’euros déclarés en 2018. Les recettes en unités passagers devraient s’améliorer à taux de change constants et le coût unitaire hors carburant devrait rester stable à devise constante.

Читайте также  L’A330-800 décolle, le CR929 se dévoile (photos, vidéo)

Rappelons qu’Air France-KLM affiche pour 2018 un bénéfice net plus que doublé à 409 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires ayant gagné 5,0% à change constant (26,515 milliards d’euros) et avec un résultat d’exploitation de 1332 millions d’euros (en recul de 591 millions par rapport à 2017). Le groupe Lufthansa présentera ses résultats annuels la semaine prochaine.

AVIA Чартер - приложение для заказа джета